NPA Bourgogne Franche-Comté

Confinement et logement ne font pas bon ménage, déconfinement non plus !

La contrainte des logements a pesé sur les populations confinées ! On l’a bien vu face à la situation des SDF « confiné-es à la rue » (avec même le cas ubuesque de 3 mois de prison pour défaut d’attestation dérogatoire), comme devant l’exiguïté des appartements. Les mesures gouvernementales, bien insuffisantes, relèvent d’une politique de maintien délibéré dans la précarité pour toute une partie de la population, antérieure à la pandémie.
Des aides « exceptionnelles » délibérément insuffisantes : En plus de (...)

20 mai 2020

Quand le coronavirus est un révélateur des discriminations âgistes

Propos discriminatoires vis-à-vis des « vieux » dans des medias et réseaux sociaux Plusieurs associations et syndicats ont réagi aux propos tenus le 18 avril par Christophe Barbier sur BFM : « pour sauver quelques vies de personnes très âgées, on va mettre au chômage des milliers de gens ». On a vu circuler des questionnements du type : faut-il soigner des personnes, majoritairement âgées, malades du Covid 19 en mobilisant des moyens matériels côuteux ? ; faut-il mettre en péril la sécurité sociale, (...)

20 mai 2020

Maxi-répression à la Mini-festation

Ce samedi 16 mai, les forces de police installées à Lons-le-Saunier se sont montrées fidèles à la défense de l’ordre établi, de l’État et de la continuelle privation de libertés publiques que nous subissons depuis plusieurs années maintenant, que ce soit ou non en temps de coronavirus. En milieu d’après-midi, un groupement citoyen qui respectait les règles sanitaires du moment (port de masques, distanciation d’un mètre entre chacun.e, groupes de moins de 10 personnes, ...) voulant rejoindre dans une (...)

20 mai 2020

Pour les « héros » de l’hôpital et de la santé, Macron et ses amis préparent le pire. Imposons le meilleur !

Chaque jour, président et ministres saturent les médias de discours sur la « reconnaissance » due aux « héros » en « première ligne », en particulier les soignantEs et l’ensemble du personnel hospitalier. Mais quand cette « reconnaissance » doit se traduire – même sous une forme bien modeste – par une prime de 500 à 1500 euros pour « solde de tout compte », qui ne répond pourtant nullement aux exigences des personnels qui se sont mobilisés pendant plus d’un an (augmentation de 300 euros nets pour touTEs), (...)

18 mai 2020

Quand la « bonne cause » ... sert de prétexte à la surexploitation

Le capitalisme est en crise, une crise économique et sociale sans précédent. Le covid-19 et la crise sanitaire ne sont qu’un déclencheur : tous les éléments d’un krach boursier et d’une récession étaient présents bien avant février-mars dernier. Dans tous les cas, la crise était imminente. Pour les possédants, le covid-19 a ça de bien qu’il détourne le regard et masque leur responsabilité. Il a aussi un autre avantage. Il permet la mobilisation et la surexploitation de travailleurs.ses, forcé.e.s de se (...)

13 mai 2020
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 130