NPA Bourgogne Franche-Comté
NPA

vendredi 2 novembre rassemblement contre les violences perpétrées contre les femmes

L’horreur : deux féminicides en moins d’une semaine dans le Doubs.
Jeudi 25 octobre un homme a tué sa femme de 21 ans frappée à mort à Mandeure, dans le Doubs. Le 30 octobre c’est Razia une jeune femme hébergée dans un foyer pour femmes victimes de violences conjugales à Besançon qui était poignardée à mort dans la rue. Elle avait porté plainte à quatre reprises pour faits de violences et menaces de la part de son mari. Sans suites. Son conjoint est, depuis, en fuite. Elle est la 100ème femme à mourir (...)

16°week-end débats formation 20 & 21 octobre 2018

Le NPA Bourgogne Franche-Comté propose à ses sympathisants et adhérents de se retrouver un week-end pour des discussions et des moments de formation. Ce week-end est aussi un temps d’échanges, de rencontres entre sympathisants et militants de toute la région. Les enfants sont les bienvenus : un mode de garde peut être mis en place si besoin. Pour organiser au mieux leur prise en charge, n’oubliez pas lors de l’inscription d’indiquer le nombre d’enfants et leur âge. Les comités locaux organisent des (...)

ASSEYONS NOUS TOUTES ET TOUS SUR L’ARRÊTÉ ANTI-MENDICITÉ !

Un article dans la presse locale, mi-août, nous a appris par hasard qu’un arrêté de la municipalité interdisait, entre autres, la mendicité, la station assise et les regroupements dans le centre de Besançon depuis début juillet et jusqu’à la fin septembre ainsi que durant toute la période de Noël. C’est comme ça que la municipalité compte cacher la misère.
Cet arrêté a été pris en catimini début juillet. Il a été validé lors d’une réunion de municipalité en présence de tout.e.s les adjoint.e.s de la majorité (...)

Fousseret ton arrêté, on s’assoie dessus !

Le conseil municipal de Besançon, réuni début juillet, a voté un arrêté, sur proposition du maire J.L. Fousseret, interdisant la station assise ou couchée, voire les regroupements dans les rues du centre-ville et ce, durant les mois de juillet, août et septembre ainsi que de mi-novembre à fin décembre. Une des raisons invoquées étant « que cessent les incivilités ». D’ores et déjà une association bisontine a demandé l’annulation de cet arrêté devant la justice.
Pour flatter son électorat le plus (...)

Procès politique des "19 de la saint Valentin"

Le 14 février 2017, 17 étudiantEs de la fac de lettres de l’université de Besançon et deux jeunes, pour la plupart membres de Solidaires Etudiants, dont un élu au conseil d’administration (CA) de l’université décidaient d’interpeller les membres de ce CA pour protester contre la mise en place de la sélection en Master.
Depuis ce jour on les appelle les 19 de la saint Valentin.
Comme souvent dans ce cas, l’ambiance était bon enfant. CertainEs étudiantEs avaient des masques photocopiés du portrait du (...)

0 | ... | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | ... | 110