NPA Bourgogne Franche-Comté
  • MOBILISATION ENSEIGNANTE. Dijon : un rassemblement solidaire Vendredi 5 juillet 2019

    La ténacité des enseignant.e.s qui, mobilisé.e.s depuis des mois contre la politique rétrograde de Blanquer, se sont vu contraint.e.s de se mettre en grève pendant les épreuves du bac ou du brevet, s’est exprimée fortement à nouveau lorsqu’elles/ils ont remis les copies du Bac au rectorat le 5 juillet.
    Nous étions 200 (avec des élèves, des parents, des responsables syndicaux) rassemblés en soutien à leur lutte difficile, face à un pouvoir méprisant qui n’a cessé de brandir menaces de sanctions et mensonges, et ne connaît que la répression en réponse aux mouvements sociaux.
    C’est avec une grande émotion que ces enseignant.e.s ont exprimé les raisons de leur mobilisation. En refusant le système profondément inégalitaire qui se met déjà en place, elles/ils montrent leur profond engagement pour l’avenir des jeunes, quelles que soient leurs origines sociales, territoriales...
    En réponse à ces personnels qui ont une haute idée de leurs fonctions dans l’éducation nationale, les propos de Macron les accusant de prendre « en otage des enfants et des familles » et que « 99% » (des personnels) « ont le sens du devoir », est à mettre en relation avec les choix qu’il fait en matière de confiance envers des personnages comme Benalla ou certains membres de ses gouvernements successifs sachant privilégier leurs intérêts bien compris.
    Quant aux méthodes d’un Blanquer qui se permet de faire bidouiller des notes du bac pour affirmer son autorité, cela donne une idée du devenir du bac et de l’évolution de l’éducation sous son règne.
    Les organisations syndicales parlent de mobilisation à la rentrée. Il serait temps en tout cas que tous les syndicats dignes de ce nom dépassent le seul soutien et s’engagent de manière claire et durable comme on pu le faire certaines équipes à la base.

    POUR SOUTENIR LES GREVISTES :
    https://www.lepotcommun.fr/pot/ainxyjso

    Danièle