{{ {env}}}
NPA Bourgogne Franche-Comté
  • Les débats à l’Assemblée nationale se sont termi-...

    10 mars 2023

    Les débats à l’Assemblée nationale se sont terminés sans le vote de l’article reportant le droit à la retraite à 64 ans et la durée de cotisation à 43 ans.
    Depuis le début de la séquence parlementaire, nous avons assisté à une mascarade de démocratie : les députés de Macron ne représentent pas la population (la participation au second tour des législatives a été seulement de 46 %), ils débattent sans aucun contrôle, et le débat a été une sorte de cirque. Il aura cependant permis que le mensonge de la promesse de retraites minimales à 1200 euros bruts soit démasquée.

    EN GRÈVE À PARTIR DES 7 ET 8 MARS

    Une chose est maintenant sûre : ce n’est ni à l’Assemblée nationale ni au Sénat que nous gagnerons la bataille, mais bien par la grève, les manifestations et le blocage du pays. L’objectif est de faire mal à la classe dominante, c’est-à-dire au gouvernement et au patronat. Les mardi 7 et mercredi 8 mars, par tous les moyens possibles, il faut arrêter le travail, bloquer la production, construire partout des manifestations encore plus importantes que les précédentes pour montrer notre détermination.
    Le mercredi 8 mars, journée internationale pour les droits des femmes, va jouer un rôle important car, comme toutes les réformes des retraites, le projet du gouvernement pénalise plus fortement les femmes, qui ont des carrières plus chaotiques que les hommes. L’histoire l’a prouvé maintes fois, les revendications féministes ouvrent toujours la voie à une société plus juste et à une révolte populaire contre les classes possédantes.
    Le jeudi 9 mars, les organisations de jeunesse appellent à une grande mobilisation. L’entrée de la jeunesse dans le mouvement doit être encouragée par touTEs : en allant devant les lycées empêcher les interventions policières, en aidant les jeunes à
    organiser des assemblées générales de discussion, à manifester ou à mettre en place leurs autres projets dynamiques et entraînants !

    BLOQUONS LE PAYS !

    Par la suite, le mouvement doit se poursuivre par une grève reconductible. Dans de nombreux secteurs, les syndicats appellent à la grève reconductible à partir du 7 mars. C’est positif, mais maintenant c’est dans chaque entreprise, chaque service et établissement, chaque lieu de travail, que la question de la grève recon-
    ductible et de l’occupation doit se poser.
    L’histoire récente le montre, la grève par procuration ne fonctionne pas. Pour gagner, il va falloir s’y mettre partout et en même temps ! Nous avons
    deux semaines pour faire en sorte que chacunE se prépare à un mouvement dur, en organisant la solidarité entre grévistes, en publiant des appels unitaires à s’engager dans la grève et à la reconduire.

    L’ÉPREUVE DE FORCE CONTRE MACRON EST LANCÉE, IL FAUT LA GAGNER

    Ce pouvoir ne connaît que le rapport de forces. Nous devons fédérer toutes les colères contre lui, et faire fleurir toutes nos revendications. Chaque revendi-
    cation, que ce soit sur les salaires, sur l’emploi, sur le retour de la retraite à 60 ans et aux 37,5 annuités, a d’autant plus de possibilité de gagner dans un contexte de lutte globale contre le gouvernement.
    SalariéEs en lutte, jeunes, habitantEs des quartiers populaires, Gilets jaunes... nous avons touTEs intérêt à construire maintenant un mouvement politique contre Macron, contre les logiques capitalistes qui visent à nous faire travailler plus, plus longtemps, pour de moins en moins cher. De l’argent, il y a en plein les caisses du grand patronat, du CAC40.
    Prenons-le pour organiser la société autrement, pour nos besoins sociaux, pour faire des choix sociaux et environnementaux qui feront vivre les classes
    populaires mieux et durablement.
    Le NPA propose de construire une alternative politique à Macron, issue de la mobilisation, avec toutes celles et tous ceux qui veulent en finir avec les politiques pro-capitalistes, vers une société libérée de l’exploitation et des
    oppressions.
    Le mardi 21 février 2023

    RETRAITES : C’EST DANS LA RUE ET
    PAR LA GRÈVE QU’ON GAGNERA