{{ {env}}}
NPA Bourgogne Franche-Comté
  • Situé à 10 kilomètres de Montbéliard, Castmetal...

    20 mai 2015

    Situé à 10 kilomètres de Montbéliard, Castmetal est une des deux usines historiques d’un groupe international Safe Métal. On y produit des aciers spéciaux... et les conditions de travail y sont particulièrement pénibles...

    Les accidents du travail sont nombreux et le matériel particulièrement vétuste. De plus, la maîtrise établit une véritable discrimination parmi les travailleurs : sur les 180 salariés, plus de 80 % viennent de la communauté turque.
    Seule la CFDT est présente à ce jour. Or une bonne trentaine d’ouvriers a décidé de créer un syndicat CGT, ce qui n’est pas pour plaire au patron ; les élections professionnelles devant avoir lieu début juin, il lui faut casser ce projet. Un incident banal lui en a donné l’occasion : une altercation verbale dans les vestiaires entre les camarades susceptibles d’avoir des responsabilités syndicales et un triste individu.

    La grève continue
    Une véritable provocation, chuchote-t-on : des mots sont prononcés, mais pas de passage à l’acte. Mais suffisant pour que le directeur lance une procédure de licenciement pour 5 ouvriers, bafouillant cette explication « J’ai trop d’ethnies dans mon établissement et je ne supporterai aucun débordement ». C’est surtout de délégués combatifs dont il ne veut pas !
    Une grève a démarré lundi 20 avril à l’appel de l’UL CGT de Montbéliard, lorsque les 5 ouvriers ont été convoquées à l’entretien préalable au licenciement. Et elle continue ! Contactée, la CFDT refuse non seulement d’entrer dans le mouvement mais aussi d’apporter un soutien aux 5 licenciés.
    La revendication de la quarantaine de grévistes, c’est le refus des licenciements de nos camarades. Une revendication généreuse, mais qui pour durer, exige un soutien de l’ensemble du monde du travail.

    Ils ont entamés leur cinquième semaine de grève !
    La direction reste fermée à tout dialogue... Y compris les tentatives de médiation du député PS Barbier ! Aussi, ces salariés ont besoin de notre soutien, moral et financier !
    Philippe Poutou (NPA) est passé les soutenir mardi dernier. Jean-Piere Mercier de PSA Aulnay doit venir Jeudi. Leur confrère de la CGT du site de Fleurs (même patron) sont venus aussi. N’hésitez pas à leur témoigner votre soutien...