{{ {env}}}
NPA Bourgogne Franche-Comté
  • LISTE REGIONALE DUFAY : L’ECOLOGIE CANADA DRY (I)

    13 juin 2021

    M.M.Dufay, PS, se représente donc à l’élection en Bourgogne Franche-Comté. Elue depuis 2005 et à la tête de cette Région depuis 2008, elle a énoncé les grands principes qui ont guidé son action et qui animent son équipe pour la nouvelle mandature.

    Son discours politique, positif et volontariste, se laisse certes écouter mais reste assez lisse - un peu comme une musique d’ascenseur : « Je souhaite fédérer autour des axes (…) : la fraternité, l’innovation, l’écologie. » Qui ne serait pas d’accord avec ça ? Cependant, en grattant un peu ce vernis consensuel, on se rend compte d’un certain décalage entre le verbe et la réalité des faits.

    Ainsi en matière d’écologie dont elle parle beaucoup, surtout pour regretter l’absence du « pôle écologiste » sur sa liste, par peur de perdre des voix en vue de l’élection : « J’ai tellement poussé des politiques écologistes depuis treize ans que ça n’a pas de sens qu’on ne parte pas ensemble, on va se retrouver ».

    Cependant, contrairement à cet affichage « d’engagement clair pour la protection de l’environnement », la réalité est tout autre : Mme Dufay, malgré quelques nuances, a toujours soutenu le dévastateur projet pour la nature de Center Parc à Poligny « au nom de l’attractivité touristique, du développement économique et de l’emploi ». Projet aujourd’hui quasiment abandonné – mais pas grâce à elle, grâce aux actions des associations de défense de la nature.

    En outre, elle a participé au financement de l’inutile et coûteux aéroport Dole-Tavaux, n’étant seulement pas d’accord au début sur le contenu du business plan des gérants de cette infrastructure. Comme l’avait dit un des élus régionaux, pourtant de sa majorité : « Cette stratégie (de financer l’aéroport sous certaines conditions) est en contradiction avec le vote de ce matin sur l’engagement en faveur de la transition énergétique (...) Je ne peux pas cautionner une politique qui mène sur de longues années de déficit et qui encourage les pratiques de compagnies low-cost ». Mais les contradictions, ce n’est pas ce qui gêne Mme Dufay...

    Dernièrement encore, elle veut « Défendre la Bourgogne-Franche-Comté en tant que base arrière des JO et JOP 2024 », Jeux Olympiques s’apparentant plutôt à des grands projets inutiles car fort dispendieux en énergie, laissant en général après eux des infrastructures ruineuses...

    Enfin, elle promeut l’illusoire filière hydrogène pourtant fortement émettrice de carbone puisque nécessitant aujourd’hui des énergies fossiles (à 95%) pour la produire. Décidément en retard d’une guerre en matière de sauvegarde de la planète, on ne souhaite surtout pas à cette dernière de telles « protectrices » de l’environnement !