{{ {env}}}
NPA Bourgogne Franche-Comté
  • L’insupportable racisme ordinaire contre les gens du voyage

    12 août 2015

    Début août quelques dizaines de caravanes se sont installés dans un champ à Thise.
    Le 5 août une poignée de personnes ont manifesté derrière une banderole sur laquelle il était écrit : «  Invasion des gens du voyage : ça suffit !  ». Cette banderole était tenue par divers élus dont des socialistes et Les Républicains arborant fièrement l’écharpe tricolore. Des adjoints au maire de Besançon étaient en tête du cortège. Peut-être des élus FN étaient-ils présents. Sinon ils n’auraient pas dépareillé.
    Il est peut-être inutile de rappeler à «  ces imbéciles heureux qui sont nés quelque part  » (Georges Brassens) que les gens du voyage ont le droit de choisir le nomadisme comme mode vie et que la loi oblige les municipalités à mettre à leur disposition des terrains viables et suffisamment dimensionnés pour les accueillir temporairement. Le terrain de Thise coincé entre le Doubs et la route est un mouchoir de poche servant d’alibi.
    Cette mini union sacrée locale pourrait simplement être ridicule, mais les idées de racisme, d’intolérance et de démagogie qu’elle véhicule sont bel et bien abjectes et doivent être combattues.
    Les gens du voyage ne sont pas sédentaires ? Et alors ? Il leur faut des terrains pour se rassembler régulièrement ? Que les municipalités leur donnent ou alors ils ont bien raison de réquisitionner un champ pour quelques jours.
    Et ce ne sont pas les photos complaisamment parue dans l’Est Républicain montrant quelques épis de maïs couchés qui nous feront gober la fable du voleur de poule qui fait caca dans les champs.
    Le vrai danger vient des idées d’extrême droite qu’ont fait voyager le PS et Les Républicains à l’occasion de cette manifestation.
    Les gens du voyage vivent paisiblement et ne gênent personne. On ne peut pas en dire autant des politiciens démagogues.