NPA Bourgogne Franche-Comté
  • Ciné : MOI, Daniel BLAKE, de Ken LOACH

    Daniel, un charpentier de 59 ans, ne peut plus exercer son métier pour des raisons de santé. En toute logique il devrait percevoir une pension d’invalidité. Sauf que la Sécurité sociale britannique est en passe d’être totalement privatisée et voilà Daniel aux prises avec une bureaucratie inhumaine qui le renvoie de bureau en bureau, d’interlocuteur en plate-forme téléphonique, de site internet en fin de non-recevoir…

    Sa route de naufragé du capitalisme croise celle de Kathy, jeune mère célibataire et de ses deux jeunes enfants, contraints de quitter Londres pour cause de loyer trop cher…

    Ce film qui a été réalisé par un militant révolutionnaire a eu la palme d’or au festival de Cannes.

    Il démontre avec quelle perversion les bureaucrates et autres politiciens au service de la bourgeoisie transforment la vie d’une partie toujours plus grande de la population en enfer.

    Mais il démontre également qu’au sein de la population laborieuse existe toujours la solidarité et la fraternité qui aident à vivre et qui pourraient bien, si les travailleurs, les chômeurs et les pauvres défendaient une politique correspondant à leurs intérêts de classe, bouleverser le fonctionnement de la société en leur faveur.

    En attendant, allons voir cette pépite cinématographique qui parle si bien de la classe des travailleurs. Celle dont les médias et le cinéma ne parle presque pas.

    N.N.