NPA Bourgogne Franche-Comté
  • TRACT STELLANTIS SOCHAUX JOURS SOMBRES À...

    10 mars 2023

    TRACT STELLANTIS SOCHAUX

    JOURS SOMBRES À CALLAC ET VILLERON.

    A Callac en Bretagne, le projet visant à accueillir des réfugiés, soutenu par le maire et une majorité du conseil municipal a été abandonné début janvier sous la pression des menaces contre des élus et des habitants par l’extrême droite en particulier de reconquête du sinistre zemmour et d’identitaires, malgré des centaines de manifestants qui défendaient le projet.
    A Villeron dans le val d’Oise, des habitants avec le maire Dominique Kudla à leur tête ont expulsé des familles roms, détruit leur campement. Le 5 février 200 habitants encadrés par 40 gendarmes selon Mediapart étaient présents. La police et la préfecture ont démenti toute augmentation de la délinquance qui serait liée à la
    présence des roms mais les clichés, les rumeurs ont la vie dure. L’ensemble du mouvement ouvrier, démocratique, associatif, LGBTI... doit s’unir pour
    chasser les tenants de la peste brune.
    Ne laissons pas la gangrène raciste, fasciste envahir notre quotidien. Rappelons, qu’il y a 90 ans, le 30 janvier, un nazi, Adolf Hitler est arrivé au pouvoir. Plus jamais
    cela !!!

    UNE CONTRE-RÉFORME INJUSTE POUR LES FEMMES

    Le système actuel de calcul des retraites est déjà défavorable pour les femmes :
    alors que les écarts de salaires sont de l’ordre de 22 % en moyenne, les écarts de pensions sont de plus de 40 % !
    Ce phénomène d’amplification des inégalités de revenus est lié en grande partie aux carrières incomplètes et aux temps partiels qui sont le lot de nombreuses femmes.
    Le gouvernement lui-même reconnaît que la réforme obligera les femmes à travailler sept mois supplémentaires contre cinq pour les hommes en moyenne à cause du recul de l’âge de départ de 62 à 64 ans. Environ 20 % des femmes sont d’ores et
    déjà obligées de travailler jusqu’à 67 ans pour éviter la décote, contre environ 10 % des hommes.
    En augmentant la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein, cela va mécaniquement augmenter le nombre de personnes obligées de travailler jusqu’à 67 ans, parmi elles majoritairement des femmes.

    DES INTÉRIMAIRES VONT ENCORE ÊTRE VIRÉS !

    L’équipe de nuit de Stellantis à Sochaux va être supprimée au mois d’avril.
    750 salariés sont concernés dont une majorité de précaires. Il y aura aussi des
    répercussions chez les sous-traitants.
    Il y aura encore plus de flexibilité à venir dans les postes de travail, les allongements
    d’horaire, le travail obligatoire du samedi.... Les contrats de nombreux intérimaires ne seront pas renouvelés, jetés une nouvelle fois ! C’est honteux.

    400 € POUR TOUTES ET TOUS !

    Ce mois de février, des grèves pour l’augmentation des salaires ont eu lieu dans notre région. Par exemple chez Hendrickson à Chatenois les forges, chez Castmetal (fonderie) à Sainte Suzanne ou chez Aperam Stainless France
    à Pont de Roide Vermondans, les grévistes ont raison.
    Stellantis vient d’annoncer un bénéfice record de 16, 8 milliards. Reversé partiellement en primes aux salariés avec un bonus aux actionnaires sous forme de rachat d’actions.
    Vu l’énorme hausse du coût de la vie, c’est 400 euros de salaire en plus tous
    les mois dont nous avons besoin pour vivre décemment.

    RÉARMEMENT, COURSE AUX GUERRES

    Le total mondial des budgets militaires a dépassé 2000 milliards de dollars en 2021.
    États Unis (38 % du total) et Chine (14 % du total) font la course en tête. Mais d’autres impérialistes haussent leurs budgets militaires, la Russie (4,1
    % de la richesse nationale) qui fait une guerre agressive, désastreuse et immonde contre l’Ukraine. Le Japon, l’inde, l’Arabie saoudite, réarment aussi.
    En Europe, le Royaume Uni, la France, l’Allemagne, veulent aller à 2% de leur PIB pour les armées, la Pologne à 4%. Bien entendu, c’est au détriment des autres budgets comme la santé, l’école, l’accès à l’eau et à l’alimentation ...
    C’est irréel, quelle planète allons-nous laisser à nos enfants et petits-enfants ?